Skip to content

Être une femme, c’est quoi ?

Écrit par

Mère au foyer, Poupée Barbie ou girlboss, nombreuses sont aujourd’hui les étiquettes qui peuvent coller à la peau d’une femme. Mais qui se cache réellement derrière la Femme et l’identité féminine ? De Simone de Beauvoir à nos jours, voici quelques pensées qui embrassent cette notion.

 

« On ne naît pas femme, on le devient »

 

Dans son livre « Le Deuxième Sexe », Simone de Beauvoir écrit « On ne naît pas femme, on le devient. » Sorti en 1949, c’est l’un des textes majeurs du féminisme et ce dernier fait 70 ans plus tard plus débat que jamais.

 

Simone de Beauvoir y affirme le principe selon lequel l’inégalité entre les hommes et les femmes n’est pas naturelle, mais culturellement construite. Si au départ la femme était égale à l’homme (intellectuellement et physiquement), l’homme a ensuite renvoyé à la femme son altérité, sa position d’infériorité.

 

Pour Simone de Beauvoir, l’homme possède une conscience impérialiste, il désire se poser en niant l’autre. Les autres hommes disposant d’une exigence identique, sa recherche se tourne alors vers un être évalué biologiquement inférieur : la femme.

 

Selon l’auteure, une seule solution existe pour s’extirper de ce carcan : sortir la femme de son destin biologique en refusant la maternité.

 

Respecter l’identité féminine : la nouvelle égalité ?

 

Pour d’autres, respecter l’identité de la femme est justement le chemin qui la mènera vers l’égalité. Contrairement aux dires de Simone de Beauvoir, l’émancipation de la femme n’impliquerait pas le renoncement à la maternité. À l’inverse, cela passerait par le respect de son statut de femme, de mère et de son congé maternité.

 

Selon cette théorie, les évolutions en matière d’égalité entre les hommes et les femmes ont, certes, mené à des contributions positives pour la femme, mais également à des changements préjudiciables importants. En imitant le modèle masculin, l’émancipation des femmes aurait alors favorisé le rejet de tout ce qui relève du féminin et de la maternité.

 

Toujours selon ce mouvement de pensée, la légalisation de l’avortement n’aurait pas rendu service à la femme. La femme enceinte devrait pouvoir trouver du soutien dans la société sans avoir recours à l’avortement. Cela représenterait l’unique moyen de conserver l’égalité hommes-femmes. Ce passage traumatisant ne contribuerait en rien aux droits des femmes et s’avèrerait même destructeur pour la mère. L’émancipation de la femme serait alors liée à la liberté d’être femme et mère. De ce fait, les droits découlant de la maternité devraient être davantage garantis et reconnus dans l’intégration des femmes au sein de la société.

 

La féminité, une conception dépassée ?

 

Mais justement, l’égalité hommes-femmes vers laquelle notre société tend ne ferait-elle pas de la féminité un concept obsolète ? C’est en tout cas ce qu’avance Marie-Alix de France, enseignante en philosophie. Pour la professeure, les termes de féminité, virilité ou de galanterie seraient évocateur d’une époque révolue durant laquelle la domination masculine enfermait la femme dans un carcan.

 

Avec la mixité des écoles, l’égalité des sexes et la répartition des tâches dans la vie familiale, tout sexisme semble pour Marie-Alix de France dépassé. Les évolutions se poursuivent de façon positive avec une femme de plus en plus reconnue comme partenaire au niveau social et professionnel.

 

Pour autant, certaines formes d’aliénation perdurent encore dans la société de consommation dans laquelle la femme est encore trop souvent un objet de plaisir. Magazines, films, publicités, la femme s’y plie elle-même en cherchant à tout prix à ressembler à ces canons de beauté. Beaucoup en souffrent et ces problématiques entraînent alors des difficultés dans les relations, dans son rapport aux hommes ou entraînent des problèmes de couple.

 

Et vous, quel est votre avis sur le fait d’être une femme ? Sur la féminité ?

Et si se sentir femme consistait simplement à vivre sa vie à sa façon en fonction de ses envies ?

 

Pour mieux vous connaître, identifier vos valeurs et vous aider à faire ressortir votre étincelle, le programme « Stable&Ancrée » de Fanny Huleux peut vous accompagner dans cette démarche.

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur Twitter
Partager sur Pinterest

événements

youtube

MéDITATIONS GRATUITES

En quête de confiance interne, de courage pour traverser tes peurs ?
 
Inscris-toi à ma newsletter et reçois trois méditations guidées en cadeau !

Revenir sur le cœur - Se connecter à son guide interne - Visualiser le futur