Skip to content

COMMUNICATION : COMMENT FAIRE POUR QUE VOTRE PARTENAIRE S’OUVRE (PARTIE 2)

Écrit par

Si vous n’avez pas lu la première partie de cet article, indispensable à sa compréhension, cliquez ICI.

 

  • Cessez de lui faire peur

 

C’est souvent le cas quand un partenaire « poursuit » l’autre pour obtenir ce qu’il souhaite: celui qui a du mal à s’ouvrir prend peur et se ferme

C’est tout à fait compréhensible – quand vous vous sentez frustrée, exclue, ignorée, il est naturel d’être plus réactive et « passionnée » dans vos efforts pour vous faire entendre. Mais pensez à ce que vous dégagez – à votre communication non verbale et à votre énergie.

 

Il est difficile pour les autres de venir vers vous et de garder des sentiments doux et attentionnés à votre égard, ou d’apprécier pleinement votre présence, lorsque vous criez ou que vous vous exprimez sèchement. Lorsqu’on interagit avec des individus en colère, on peut rapidement se sentir menacé. Plus vous forcez la communication, moins les gens peuvent vous entendre. Respirez, détendez-vous et vous aurez de meilleurs résultats.

 

  • Posez les bonnes questions

 

Il y a deux types de questions, elles sont ouvertes ou fermées. Les questions ouvertes donnent à l’interlocuteur l’occasion de s’exprimer davantage, de nuancer ses propos, et les questions fermées impliquent des réponses courtes sans nuances : on y répond généralement par « oui » ou par « non ».

 

Si vous êtes une personne naturellement bavarde, peu importe la façon dont une question est posée, vous allez développer parce que vous aimez parler. Mais si votre partenaire n’aime pas parler et que vous lui posez des questions fermées, il va vous donner des réponses fermées.

 

Exemples de questions fermées :

 

  • Tu aimes la glace à la vanille ?
  • Tu es en colère ?
  • Tu veux regarder ce film ?
  • As-tu trouvé la pièce intéressante ?

 

Même si vous voulez que votre partenaire s’exprime davantage, les questions ci-dessus ne lui permettront pas de s’ouvrir. Au lieu de cela, poser des questions ouvertes telles que :

 

  • Quelle est ta glace préférée ?
  • Qu’est-ce qui t’a mis en colère tout à l’heure ?
  • Quel film souhaites-tu voir ce soir ?
  • Qu’est-ce que tu as le plus aimé dans la pièce ?

 

Vous voyez la différence ?

 

  • Commencez par exprimer vos sentiments

 

Une des raisons pour lesquelles votre partenaire ne communique pas peut être qu’il n’aime pas la façon dont vous lui parlez. Quand il y a un problème et que vous commencez la conversation en le blâmant, il va automatiquement se mettre sur la défensive. Personne n’aime être accusé de quelque chose – même s’il est coupable.

 

La psychologue clinicienne Shelley Sommerfeldt affirme que le fait de commencer vos conversations en parlant de ce que vous ressentez à l’égard de la situation facilite la communication avec votre partenaire.

 

 

Par exemple, vous trouvez que votre partenaire passe trop de temps au travail et vous néglige.

 

Au lieu de dire quelque chose comme : « Tu es toujours au travail, il est évident que ton travail est plus important que moi. »

Essayez plutôt de dire : « Je me sens négligée parce que je trouve que tu passes beaucoup de temps au travail. »

 

Lorsque vous faites savoir à votre partenaire comment son comportement vous affecte, il sera plus ouvert à une conversation et cherchera plus activement une solution pour corriger cela.

 

 

  • Dites à votre partenaire ce dont vous avez besoin

 

Que pouvez-vous faire lorsque vous ne parvenez pas à communiquer avec votre partenaire ? La réponse est simple, dites-lui ce dont vous avez besoin.

Votre partenaire ne sait peut-être pas exprimer ce dont il a besoin, mais en lui exprimant vos propres besoins, vous l’encouragerez à en faire de même. (Attention : Communiquer n’est pas une obligation.)

Parfois, vous voulez simplement libérer votre frustration au sujet d’une situation, vous ne voulez pas de conseils sur la façon de la résoudre et vous ne voulez pas non plus de son opinion. Mais d’autres fois, vous voulez que votre partenaire vous aide à trouver une solution.

 

Ni vous ni votre partenaire ne peut deviner ce que l’autre pense et si vous lancez dans la conversation sans lui laisser savoir ce dont vous avez besoin, il va faire l’une de ces deux choses :

 

  1. Tâcher de minimiser la situation pour vous rassurer (et se rassurer)
  2. Vous offrir une solution

 

Chacun souhaite aider son conjoint et il peut chercher à vous apporter une solution quand ce n’était pas ce que vous cherchiez. Par conséquent, la meilleure façon de commencer la conversation est d’être directe sur ce dont vous avez besoin à ce moment.

 

Exemple de situation courante :

Votre employeur était de mauvaise humeur et ne vous a pas lâchée de la journée. En rentrant chez vous, pour dissiper votre agacement et vous décharger de vos émotions, vous en parlez à votre partenaire : vous souhaitez juste pouvoir lui raconter cette mauvaise journée mais il comprend que vous avez besoin de son aide :

  1. Il vous explique que ce n’est pas grave et que votre employeur sera sûrement de bien meilleure humeur demain : vous êtes agacée parce qu’il minimise le préjudice que vous pensez avoir vécu et vous lui en voulez.
  2. Il vous conseille d’être plus ferme et de parler à votre employeur : vous êtes agacée parce que vous en déduisez qu’il vous croit incapable de gérer la situation seule et vous lui en voulez.

 

 

  • Lâchez vos attentes

 

Nous avons une partie animale qui peut sentir lorsqu’une personne tente de nous manipuler d’une manière ou d’une autre. Votre partenaire n’est pas stupide. cessez de le prendre pour un âne ! Communiquez avec lui uniquement pour communiquer avec lui et acceptez-le dans son silence également. Plus vous tenterez de le forcer, moins ça fonctionnera. Lâchez prise et laissez-le tranquille. Il s’ouvrira À SON RYTHME !

 

 

  • Exprimez votre vulnérabilité

 

Si vous voulez mieux connaître votre partenaire, parlez de votre vulnérabilité. Plus vous vous ouvrirez à lui, plus il s’ouvrira à vous.

 

Osez exprimer ceci à votre partenaire :

 

– Que vous vous sentez seule

– Qu’il vous manque

– Que vous vous sentez dépassée

– Que vous avez besoin de son aide

– Que vous avez peur

– Que vous avez besoin de savoir qu’il se soucie de vous

 

Il vous percevra comme une personne plus douce et plus aimante. Cela l’encouragera à mobiliser son amour pour vous, plutôt que son instinct de survie.

 

Quelques conseils sur la façon d’exprimer votre vulnérabilité :

 

  • Self Reflect : Afin d’oser vous montrer vulnérable devant votre partenaire, vous devez savoir exactement qui vous êtes et pourquoi vous faites les choses que vous faites. Tout le monde a un passé, des cicatrices d’enfance qui affectent qui il est dans le présent. Quels sont les vôtres ?

 

  • Ne vous précipitez pas : La vulnérabilité peut être effrayante, alors plongez d’abord vos orteils dans l’eau avant de vous diriger vers l’extrémité la plus profonde.
  1. Vous pourriez ne pas vous sentir à l’aise de tout révéler
  2. Votre partenaire pourrait ne pas se sentir à l’aise non plus avec vous si vous allez trop vite.

Ne vous noyez pas dans votre propre verre d’eau.

 

  • Soyez vulnérable dans l’instant. Prenons un exemple : vous avez un désaccord avec votre partenaire et il blesse vos sentiments. Au lieu de vous renfermer et d’avoir une explosion quelques jours plus tard, dites-lui exactement ce que vous ressentez. Mais rappelez-vous d’utiliser des déclarations commençant par « je » plutôt que des déclarations accusatoires commençant par « tu ».

 

  • Exprimez vos craintes : dites à votre partenaire ce dont vous avez peur, surtout en ce qui concerne votre relation. Ne vous refermez pas lorsque vous ne vous sentez pas en sécurité, discutez-en avec votre partenaire, même si vous pensez qu’il ne peut pas comprendre. En partageant vos peurs, vous lui donnez l’occasion de prendre soin de vous. Cela vous rassura et renforcera le lien.

 

 

  • Apprenez le langage de son amour

 

Une des raisons pour lesquelles vous pouvez trouver difficile de communiquer avec votre partenaire est que vous exprimez votre amour différemment.

Selon le psychologue Gary Chapman, il y a cinq langages de l’amour et nous en parlons tous un en priorité.

 

Les 5 langages de l’amour :

 

  1. Les paroles : on exprime l’amour et l’appréciation par des paroles.
  2. Le toucher : on exprime son amour par le toucher, comme se serrer dans les bras et se tenir la main.
  3. Les services : on exprime son amour en faisant des choses pour l’autre, comme préparer un bon repas, aller chercher les enfants à l’école ou laver la voiture.
  4. Le temps de qualité : on exprime son amour en passant du temps avec son partenaire.
  5. Le don : on exprime son amour en faisant des cadeaux.

 

Imaginez que vous parliez Italien et que votre partenaire parle espagnol, les langues sont proches, mais très différentes en même temps. Vous ne pourrez pas vous comprendre et avoir une véritable relation. C’est pareil lorsqu’on ne parle pas le même langage de l’amour. Non seulement il est important d’avoir conscience de ces différents types de langage, mais il est nécessaire de communiquer clairement son mode d’emploi.

 

Exemple : 

 

Vous pourriez vous attendre à ce que votre partenaire vous achète des cadeaux très régulièrement parce que c’est votre langage de l’amour.

  1. Il n’en a pas conscience.
  2. Son langage de l’amour est le service.

Il fait de nombreuses choses pour vous mais vous n’appréciez pas ses attentions parce que ce n’est pas votre langage de l’amour.

Il s’ensuit, bien évidemment, des conflits.

La bonne nouvelle est que vous pouvez les résoudre en apprenant son langage d’amour. Contrairement à l’apprentissage d’une langue étrangère, le processus est vraiment simple.

 

 

  • Soyez son ami

 

Rétablir l’amitié est essentiel pour se reconnecter de manière positive, mais est également essentiel pour construire une base efficace qui permet de réparer les moments négatifs. L’amitié est tout aussi importante que les compétences en gestion des conflits et c’est aussi un grand axe de l’amélioration de la gestion de vos conflits.

 

 

  • Mettez l’accent sur les solutions

 

Se plaindre de choses que vous n’aimez pas provoque un sentiment de défense et de non-acceptation.

Lorsque vous désirez quelque chose, demandez-le de manière positive en pensant toujours « gagnant/gagnant ». Votre partenaire sera beaucoup plus en mesure de vous entendre.

De plus, s’il sait exactement ce que vous voulez, il peut vous le donner.

 

 

  • Soyez diplomate

 

Les gens aiment être félicités. Concentrez-vous sur toutes les petites choses positives du quotidien et encouragez-le davantage pour tout ce qu’il fait.

Astuce : Si vous devez aborder quelque chose que vous n’aimez pas chez lui ou dans votre relation, commencez par au moins deux commentaires positifs et assurez-vous qu’il s’agit d’une « demande » et non d’une « critique ».

 

 

  • Obtenez du soutien

 

Parfois, peu importe à quel point vous êtes gentille et douce avec votre partenaire, il va se fermer, éviter toute conversation et se défendre. C’est particulièrement vrai si un cycle négatif s’est installé dans votre relation. Même si vous changez, il s’attend toujours à ce que vous soyez la même (et que vous réagissiez en conséquence).

Il se peut aussi qu’il entretienne des façons de communiquer ancrées en lui et qui existaient bien avant votre arrivée. Si vous soupçonnez que l’une ou l’autre de ces choses se produit, il serait peut-être sage de vous réunir tous les deux devant un conseiller conjugal ou un coach relationnel qui peut vous aider à démêler l’impact des modèles des relations passées et à vous concentrer sur de nouvelles façons d’établir votre relation (de manière à ce qu’elle devienne saine).

 

 

 

  • Dernières réflexions

 

Si vous voulez vraiment que votre relation fonctionne, cela nécessite des efforts de votre part.

 

Vous vous dites peut-être « Eh bien, c’est lui qui ne veut pas communiquer », ce qui est vrai, mais cela signifie que vous devez changer votre manière de faire et travailler à apprendre comment communiquer au mieux avec votre partenaire dans l’espoir qu’il commence à s’ouvrir davantage.

Comme vous l’avez lu, beaucoup de gens sont fermés parce qu’ils ne sentent pas entendus : si vous pouvez développer les compétences pour que votre partenaire se sente entendu et compris, il sera plus enclin à engager la conversation avec vous.

 

Mettez les suggestions ci-dessus en pratique dès que possible et vous commencerez à voir une amélioration dans la façon dont votre partenaire communique avec vous.

 

Pour apprendre à lâcher prise, à exprimer votre vulnérabilité, à être réellement vous-même et améliorer toutes vos relations, optez pour le programme « Stable&Ancrée », par Fanny Huleux.

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur Twitter
Partager sur Pinterest

événements

youtube

MéDITATIONS GRATUITES

En quête de confiance interne, de courage pour traverser tes peurs ?
 
Inscris-toi à ma newsletter et reçois trois méditations guidées en cadeau !

Revenir sur le cœur - Se connecter à son guide interne - Visualiser le futur