Skip to content

Maîtriser ses émotions VS Ne rien gérer du tout

Écrit par Rédaction

Si certains gèrent parfaitement leurs émotions, d’autres semblent totalement ignorer l’importance de les maîtriser. Dans quelle catégorie pensez-vous être ? Avez-vous l’impression de savoir les maîtriser ou de ne rien gérer du tout ?

Comme nous l’avons expliqué ICI, la capacité à ne pas se laisser submerger par ses émotions est un facteur de réussite professionnelle et personnelle. Pour vous situer, répondez d’abord à quelques questions puis lisez nos exemples…

Si vous vous reconnaissez dans notre scénario catastrophe, sachez que l’on peut apprendre, à tout moment de sa vie, à changer son mode de fonctionnement et à gérer ses émotions.

 

Vos émotions

 

Votre réveil n’a pas sonné ce matin…

  • Aïe, vous êtes de mauvaise humeur dès que vous ouvrez les yeux (et ça risque de durer jusque ce soir !). 2 points
  • Mince… mais l’avantage, c’est que vous avez super bien dormi ! Vous passez un appel pour avertir de votre retard. 3 points
  • Oh, la, la ! Vous vous effondrez et commencez la journée en pleurant. 1 point

Vous venez de rencontrer quelqu’un… qui a l’air de vous correspondre parfaitement.

  • Vous ne vous emballez pas, vous vous rendez disponible mais attendez que cette bonne impression se confirme. 3 points
  • Vous appelez tous vos amis pour leur annoncer, annulez toutes vos invitations et commencez à lire des revues de mariage. 1 point
  • Vous lui faites de grandes déclarations d’amour éternel. 1 point

Votre tout.e nouvel.le amoureux.se ne vous donne aucune nouvelle alors que vous deviez vous voir…

  • Votre attitude frise l’hystérie et vous lui faites savoir, en criant, votre façon de penser au premier appel. 1 point
  • Vous l’aimez déjà tellement que vous lui pardonnez dès qu’il vous appelle. 1 point
  • Vous lui demandez calmement des explications. Si elles vous semblent convaincantes, vous les acceptez mais restez vigilant.e. Dans le cas contraire, vous passez votre chemin. 3 points

 

Ce questionnaire n’a pas valeur de test psychologique mais il vous donne des indications sur la façon dont vous gérez vos émotions. Plus votre nombre de points est élevé (entre 3 et 9 points), plus vous semblez les maîtriser.

 

 

Ne pas gérer ses émotions : scénario catastrophe*

*Ces situations sont fictives et les prénoms choisis au hasard.

 

Charlotte rougit : l’homme qui la regarde ne peut pas s’intéresser à elle, il est tellement beau ! Et il a l’air tellement intelligent et à l’aise. Lorsqu’il l’aborde, elle a déjà décidé qu’il est parfait ! Elle pense lire dans ses yeux son honnêteté et sa gentillesse. Son cœur s’emballe : un coup de foudre !

Après deux mois, Charlotte est angoissée… Elle a pourtant dépensé tout son budget en vêtements, coiffeur, esthéticienne, menus cadeaux et bons repas pour lui mais son amoureux souffle le chaud et le froid. Elle se confie à son entourage, qui lui conseille de le quitter, ce qu’elle ne fera pas bien sûr. Elle souhaite juste laisser ses émotions s’exprimer, souhaite avant tout qu’on la rassure et ne recherche pas de conseils.

Lorsqu’il décide de s’engager dans une vie commune, elle est folle de joie, même s’il vient de perdre son emploi… L’amour ne s’embarrasse pas de préoccupations matérielles.

Quelques semaines plus tard, Charlotte s’inquiète… Son amoureux sort à peine du lit lorsqu’elle parvient à rentrer rapidement pour le déjeuner et ne semble pas chercher de travail. Elle ne dit rien… le pauvre chéri, il est tellement découragé ; elle prépare rapidement un bon repas et le couve de petites attentions puis arrive encore en retard au travail ; lorsqu’on lui en fait la remarque, épuisée, elle fond en larmes.

Lorsque Jules lui annonce qu’il pense avoir trouvé le job de ses rêves, elle est ravie et trouve logique qu’il lui demande de mettre sa plus jolie robe (la rouge très décolletée) pour ce repas où le contrat sera signé.

Lorsque le futur employeur lui pose une main sur la cuisse, Charlotte se fige : si elle réagit, le contrat ne sera pas signé (et son amoureux était tellement fier et heureux). De l’autre côté de la table, il la regarde en souriant : « Chut ! », semble-t-il lui dire…

 

Interprétation

Dépendance affective et mauvaise gestion des émotions vont souvent de pair. Ici, Charlotte prête des qualités à un homme, sans le connaître, parce qu’elle se laisse submerger par ses émotions et par son besoin d’être aimée. Dans sa carte du monde, si elle dit « non », on ne l’aimera pas. Elle manque d’estime de soi et ne voit sa valeur que dans le regard des autres.

 

Maîtrise des émotions : quelques situations*

 

Sarah, placée dans la même situation de rencontre que Charlotte, est attirée par le bel homme qui la regarde. Elle accepte de le revoir et en profite pour lui poser quelques questions : malgré son attirance, elle perçoit des choses qui lui déplaisent et qui ne cadrent pas avec sa vision de la vie. Elle ne donnera donc pas de suite.

Sarah commence une relation : elle est allée chez le coiffeur pour ce premier rendez-vous et aurait aimé s’acheter une robe mais a farfouillé dans son dressing pour sa tenue. Ce mois-ci, elle ne peut se permettre de dépenser trop. Elle est néanmoins sûre de passer un bon moment. Quelques mois plus tard, lorsqu’ils décident de s’engager, Sarah est radieuse : ils ont les mêmes valeurs, la même conception de la vie et des projets communs : elle en est sûre, ils en ont longuement discuté.

Le mari de Sarah a perdu son emploi, il ronchonne beaucoup et semble peu pressé de retrouver un travail. Elle lui laisse le temps de se remettre de cette grosse déception puis l’incite gentiment à retrouver un peu de motivation. Elle l’aime quoi qu’il advienne mais il doit contribuer aux dépenses du foyer.

Lors d’un dîner, un ami d’ami un peu alcoolisé pose sa main sur la cuisse de Sarah. Elle le regarde dans les yeux en disant « non ! ». Confus, il s’excuse platement.

 

Interprétation

Sarah gère bien mieux ses émotions que Charlotte, elle a une bonne estime d’elle-même et sait prendre soin d’elle. Elle sait quels sont ses objectifs de vie, ce qui lui permet de prendre les bonnes décisions et de refuser ce qui ne lui convient pas.

 

 

Si vous vous reconnaissez en Sarah, vous semblez gérer votre vie et vos émotions. Le développement personnel peut vous permettre de réaliser plus rapidement vos objectifs. Nous vous conseillons le carnet « Ma routine miraculeuse », dont vous pouvez retrouver le mode d’emploi ICI.

Si vous vous reconnaissez en Charlotte, entamer une démarche de développement personnel vous permettra d’apprendre à gérer vos émotions et de définir vos objectifs de vie. Soyez gentil.le avec vous-même, vos réactions dépendent de vos schémas de croyance, construits pendant l’enfance ou au cours de votre vie. Les programmes ci-dessous seront parfaits pour changer votre schéma de pensée, reprogrammer votre inconscient et retrouver une bonne estime de soi, ce qui vous permettra de changer votre vie et de commencer à réaliser vos rêves.

 

Share on facebook
Partager sur facebook
Share on linkedin
Partager sur linkedin
Share on twitter
Partager sur Twitter
Share on pinterest
Partager sur Pinterest

MéDITATIONS GRATUITES

En quête de confiance interne, de courage pour traverser tes peurs ?
 
Inscris-toi à ma newsletter et reçois trois méditations guidées en cadeau !

Revenir sur le cœur - Se connecter à son guide interne - Visualiser le futur