Skip to content

8. Jugement

Écrit par Léna

Avant de commencer votre lecture, je vous encourage à visionner la vidéo de Fanny ICI sur le sujet. Je m’y réfère dans mon texte et selon moi, elle est d’utilité publique 😉

______ 

Il y a des jours comme ça, où tout est intense. Où tout est prise de conscience, où tout fait sens.

 

Ce matin-là, j’ai eu un gros déclic, comme j’en vis beaucoup ces derniers mois.

Ce matin-là, j’ai reçu un enseignement des plus marquants de la part de Fanny : celui sur la peur du jugement.

 

La peur du jugement, c’est ma peur number one à moi. Jugement, regard des autres, humiliation, rejet…

Autant de peurs qui se croisent et s’entrechoquent, toutes liées à des blessures. Autant de peurs qui déclenchent une même réaction viscérale chez moi, et que je cherche à fuir absolument.

 

Ce matin-là, donc, je visionne le replay d’un live YouTube de Fanny, lorsqu’elle nous propose de prendre une feuille et d’écrire les pires choses qu’on puisse nous dire. Je m’exécute et voici ce qui ressort :

 

« Tu ne sers à rien »,

« Tu es nulle, empotée »,

« Tu es conne, pas intelligente « ,

« Tu es grosse, qu’est-ce que tu peux manger ! »

« Tu prends trop de place, tu gênes.  »

Frissons, larmes.

Je prends crûment conscience que les pires choses qu’on puisse me dire, ce sont les choses que je me dis à moi-même, tous les jours. Tous les jours, je m’inflige le pire.

Et je réalise la violence de ces mots. Ces mots que je n’oserai dire à personne d’autre… que moi.

 

Dans la suite de la vidéo, Fanny confirme ma découverte, et ajoute qu’il s’agit en fait d’une image biaisée que l’on a de nous-même et des parties de nous que nous n’avons pas encore acceptées. Ça n’est ni une vérité, ni une réalité, c’est une perception.

Si ce que peut nous dire une autre personne nous touche autant, c’est parce qu’on y croit très fort. Donc plus on s’accepte tel que l’on est, moins l’extérieur pourra nous toucher.

Je comprends donc que pour ne plus souffrir de la peur du jugement je dois arrêter de me juger moi-même.

* Explosion dans mon cerveau *

C’est tellement logique, ça fait tellement sens, mais cette information n’était jamais parvenue à moi de façon aussi limpide. Je ne l’avais jamais autant assimilée dans tout mon être.

 

J’avoue que cette prise de conscience a été suivie d’une panique générale : comment allais-je faire pour ne plus me juger, lorsque j’avais passé les vingt dernières années de ma vie à le faire ?

Comment m’aimer lorsque j’ai passé autant de temps à me dévaloriser ?

 

Alors que si longtemps, je me suis accrochée à ces vieilles croyances, je me suis laissée définir par elles, j’ai compris que mon système de pensée avait besoin d’être mis à jour.

Et finalement, c’est une excellente nouvelle ! Car je sais aujourd’hui que tout se passe au niveau de mes pensées, et que je peux choisir délibérément de les changer.

 

« J’ai beaucoup à apporter à ce monde. Je suis de plus en plus consciente des trésors que j’ai en moi »

« Je suis capable de tout faire, je réussis tout ce que j’entreprends. »

« Je suis importante et j’ai de la valeur. »

« Mon corps est ma maison et je l’accepte chaque jour un peu plus »

« Chaque jour, je m’affirme un peu plus, avec bienveillance et authenticité »

 

« You could be the juiciest peach in the world, there’s always going to be someone that doesn’t like peaches. »*

 

Je serai toujours jugée. Mais plus par moi-même.

 

J’ai de la valeur simplement parce que j’existe.

Vous aussi !

 

*NDLR: d’après la citation de Dita von Teese (“You can be the ripest, juiciest peach in the world, and there’s still going to be somebody who hates peaches ») signifiant littéralement « Vous pouvez être la pêche la plus mûre et la plus juteuse du monde, et il y aura toujours quelqu’un qui déteste les pêches. »

Share on facebook
Partager sur facebook
Share on linkedin
Partager sur linkedin
Share on twitter
Partager sur Twitter
Share on pinterest
Partager sur Pinterest

événements

youtube

MéDITATIONS GRATUITES

En quête de confiance interne, de courage pour traverser tes peurs ?
 
Inscris-toi à ma newsletter et reçois trois méditations guidées en cadeau !

Revenir sur le cœur - Se connecter à son guide interne - Visualiser le futur